Mauvais sujets dans les Amériques



La journée d’étude « Mauvais sujets dans les Amériques » aura lieu les 16 et 17 janvier, en salle D29 de la Maison de la Recherche (Université Toulouse 2-Le Mirail).

Télécharger le programme de la journée d’étude.

Cette journée d’étude est organisée dans le cadre de l’association ATRIA, avec le soutien du laboratoire LISST-CAS.

La dernière séance de SCRIPT, de la recherche de l’image à l’image de l’Amérique latine, sera associée à cette journée.SCRIPT (SCiences, Recherche et Images, Pluridisciplinaires à Toulouse) est un cycle bimestriel de soirées de projection autour des différentes modalités de rencontres entre la recherche et les arts audio-visuels sur l’Amérique latine. Ces projections se déroulent à l’ESAV (Ecole Supérieure de l’Audiovisuel, Université Toulouse-Le Mirail) et sont suivis d’un débat et d’un pot convivial.

 

Dans le cadre des journées « Mauvais sujets dans les Amériques » des 16 et 17 janvier 2012, et pour clore notre cycle, nous vous proposons d’assister à la projection de :

« Les travestis pleurent aussi« ,  documentaire réalisé par Sebastiano d’Ayala Valva, 2006, 54mn.

lundi 16 janvier à 19h30 à l’ESAV (56 rue du Taur)

Synopsis :
Dans une petite impasse près de la Place de Clichy, se dressent face à face deux hôtels glauques comme tant d’autres dans ce quartier. Derrière ces façades anonymes, se cachent les vies marginales de plusieurs transsexuels d’origine équatorienne qui se prostituent au Bois de Boulogne, dont Romina et Mujeron. Entre optimisme et fatalisme, légèreté et souffrance, culpabilité et fierté, le parcours de Mujeron et Romina passe de la complicité joyeuse à la détresse solitaire. Le débat sera animé par Maureen Burnot, qui réalise actuellement une thèse d’anthropologie sur les cultes de deux saints populaires en Argentine, le Gauchito Gil et le San la Muerte. Sensible aux
liens que peuvent tisser entre eux le cinéma et l’anthropologie, elle mène en parallèle à ses recherches différents projets de réalisation documentaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *