Archives de catégorie : ATRIA

Association Toulousaine de doctorants pour la Recherche Interdisciplinaire sur les Amériques

Musiques populaires pendant la dictature en Uruguay

Lundi 21 mars, 14h-16h, nous continuons à explorer les manifestations de l’infra-politique dans le cadre du séminaire « Avatars ». Nous avons le plaisir de recevoir Clara Biermann (CREM, Paris Ouest Nanterre).

« Le sort des musiques dites “populaires” pendant la dictature en Uruguay (1972-1985). Répression culturelle et stratégies de contournement »

Lieu : salle B-431 de la maison de la recherche, Université Toulouse –  Jean Jaurès.

Contact : ariela.epstein@hotmail.fr

Avatars contemporains de la notion de culture

logosavatarsLa prochaine séance du séminaire « Avatars contemporains de la notion de culture » organisé par l’Association ATRIA, aura lieu ce lundi 17 mars à 14h00 en salle B-431 de la Maison de la Recherche (Université Toulouse 2-Le Mirail), en présence d’Irène Pochetti, doctorante au CESPRA- EHESS (Centre d’Etudes Sociologiques et Politiques Raymond Aron) qui interviendra sur le thème :

Enfants et jeunes des rues dans le cinéma mexicain.L’émergence d’une catégorie urbaine par les images ?

Les personnes intéressées peuvent demander le pdf des textes prévus pour préparer la séance en envoyant un mail à ateliers.atria@gmail.com

 

Dépasser les dichotomies : penser autrement les Amériques?

dichotomies_expophotoATRIA vous invite à découvrir l’expo photo « Dépasser les dichotomies: penser autrement les Amériques? », qui aura lieu du 20 au 31 janvier 2014, à la Maison des Initiatives Étudiantes de l’Université Toulouse-Le Mirail.
Issue du concours organisé par la revue RITA et le CREDA (IHEAL), en mai 2012, pour illustrer la thématique du colloque international sur les dichotomies dans les Amériques, l’exposition présente 12 photos de jeunes chercheurs explorant les nombreux contrastes de ce continent.
Le vernissage de l’expo aura lieu le 22 janvier à 18h30 autour d’un verre et d’un peu de musique live.

Contact : Anaïs Garica, Marine Bobin, Ariela Epstein

Avatars contemporains de la notion de culture

La notion de culture est polysémique, parfois fourre-tout, utilisée sous différentes acceptions selon les disciplines, les courants, les contextes historiques et géographiques. Elle est pourtant indispensable pour décrire et comprendre l’action humaine. Chaque chercheur en SHS s’y frotte donc et doit alors en délimiter un sens opératoire, l’inscrire dans une pensée théorique. Quels auteurs, concepts, ouvrages… retiennent notre attention ? Comment les mobiliser ? Quels sont les apports théoriques qui nous aident à penser la notion de culture en lien avec nos objets d’études ? Qu’en fait-on aujourd’hui ?

Séminaires proposés par le CENTRE D’ANTHROPOLOGIE SOCIALE – ATRIA à la Maison de la Recherche – Université Toulouse 2-le Mirail

Inscription préalable demandée pour l’envoi des textes

Programme des séances

Organisation, contacts : Clara Duterme, Ariela Epstein, Abigail Mira Crick

Approches interdisciplinaires du rire dans les Amériques

 Drôle de Journée d’ATRIA: Approches interdisciplinaires du rire dans les Amériques

Jeudi 31 janvier 2013, 9h-17h, Université Toulouse II-Le Mirail, Maison de la Recherche, Salle OBM1.

Cette journée se veut un premier temps de réflexion interdisciplinaire sur le rire dans les Amériques qui, on espère, se poursuivra au sein d’ATRIA. Sans prétendre à quelconque définition, on abordera les principales théories sur le rire et l’humour tout en étudiant chaque cas spécifique. A la lumière de l’anthropologie, des études culturelles et littéraires, on pourra constater la diversité des formes et rendre au rire de sa complexité.

A midi, buffet bio préparé par La Belle Verte.

Téléchargerle programme

Variations américaines : réalismes/surréalismes

La Journée d’études « Variations américaines : réalismes/surréalismes », organisée par ATRIA avec le soutien de l’Institut des Amériques aura lieu les 29-30 novembre 2012 à l’Université de Toulouse 2-Le Mirail, Maison de la recherche (salle D 29). Contact : Gaëlle Hourdin

Programme ici

« Roll with the Spirit » Erwan Dianteill (SCRIPT)

ATRIA et sa commission SCRIPT (Sciences, Recherche et Image Pluridisciplinaires à Toulouse) vous invitent à un séminaire populaire « Comment peut-on être américain » organisé en partenariat avec la Mairie de Toulouse. Il aura lieu le samedi 13 octobre à l’espace Duranti dans le cadre du festival fête connaissance Novela.

Crédits photo ATRIA

Vous aurez l’occasion de débattre avec trois chercheur-ses travaillant sur la société étasunienne, un anthropologue, une sociologue et une spécialiste de littérature étasunienne. Un concert documentaire de N.O. People (musique de la Nouvelle-Orléans), permettra de faire une pause musicale entre les tables-rondes (19h)

Dans le cadre des activités de Script, nous projetterons un film d’anthropologie visuelle sur une église noire américaine intitulé Roll With the Spirit qui sera suivi d’un débat animé par ATRIA avec le réalisateur, Erwan Dianteill (14h30-16h). Cet anthropologue, spécialisé dans les rites religieux afro-américains, a notamment travaillé sur la santería à Cuba avant de s’intéresser aux cultes développés aux Etats-Unis et au Brésil.

Evenement SCRIPT- NOVELA

GUIDE des activites a Duranti

Mauvais sujets dans les Amériques



La journée d’étude « Mauvais sujets dans les Amériques » aura lieu les 16 et 17 janvier, en salle D29 de la Maison de la Recherche (Université Toulouse 2-Le Mirail).

Télécharger le programme de la journée d’étude.

Cette journée d’étude est organisée dans le cadre de l’association ATRIA, avec le soutien du laboratoire LISST-CAS.

La dernière séance de SCRIPT, de la recherche de l’image à l’image de l’Amérique latine, sera associée à cette journée.SCRIPT (SCiences, Recherche et Images, Pluridisciplinaires à Toulouse) est un cycle bimestriel de soirées de projection autour des différentes modalités de rencontres entre la recherche et les arts audio-visuels sur l’Amérique latine. Ces projections se déroulent à l’ESAV (Ecole Supérieure de l’Audiovisuel, Université Toulouse-Le Mirail) et sont suivis d’un débat et d’un pot convivial.

 

Dans le cadre des journées « Mauvais sujets dans les Amériques » des 16 et 17 janvier 2012, et pour clore notre cycle, nous vous proposons d’assister à la projection de :

« Les travestis pleurent aussi« ,  documentaire réalisé par Sebastiano d’Ayala Valva, 2006, 54mn.

lundi 16 janvier à 19h30 à l’ESAV (56 rue du Taur)

Synopsis :
Dans une petite impasse près de la Place de Clichy, se dressent face à face deux hôtels glauques comme tant d’autres dans ce quartier. Derrière ces façades anonymes, se cachent les vies marginales de plusieurs transsexuels d’origine équatorienne qui se prostituent au Bois de Boulogne, dont Romina et Mujeron. Entre optimisme et fatalisme, légèreté et souffrance, culpabilité et fierté, le parcours de Mujeron et Romina passe de la complicité joyeuse à la détresse solitaire. Le débat sera animé par Maureen Burnot, qui réalise actuellement une thèse d’anthropologie sur les cultes de deux saints populaires en Argentine, le Gauchito Gil et le San la Muerte. Sensible aux
liens que peuvent tisser entre eux le cinéma et l’anthropologie, elle mène en parallèle à ses recherches différents projets de réalisation documentaire.

De la maternité en milieu populaire à Recife

Avis de soutenance de thèse en sociologie : Alfonsina Faya Robles, doctorante du LISST-CERS, soutiendra sa thèse intitulée :

« De la maternité en milieu populaire à Recife. Enjeux et arrangements entre dispositif de régulation et expérience sociale ».

 

Samedi 2 juillet 2011,14h00, Maison de la Recherche (salle D 29)
Université Toulouse 2 Le-Mirail

 

 

 

 

 

Résumé:

La thèse analyse la construction de l’expérience maternelle chez des femmes de milieu populaire urbain dans le Nordeste brésilien. Au Brésil, société traversée par de fortes asymétries sociales, et suivant en même temps des processus démocratiques, l’expérience de la maternité en milieu populaire se façonne de plus en plus à travers les dispositifs de santé publique. Les objectifs sanitaires de l’État brésilien se traduisent par une assignation et une sollicitation de ces femmes à accomplir un rôle maternel sanitarisé. Non seulement le système public de santé s’étend mais il change aussi ses modes de régulation, produisant des changements dans les relations familiales et dans la relation de filiation. Cette extension entraîne également une reconfiguration du rapport au pouvoir et des modes de subjectivation de l’expérience. Par une analyse de données issues d’un travail ethnographique, il s’agit de reconstituer les diverses logiques sociales à l??uvre lorsqu’une femme de milieu populaire à Recife est « mère », ou est en train de le devenir. En suivant la temporalité de l’expérience de la maternité, réduite ici aux moments de la grossesse, de l’accouchement et du post-accouchement cette étude met en évidence les différents arrangements entre les femmes et les régulations du dispositif de santé.

La visée de la thèse est double : décrire les changements des relations familiales de milieu populaire au Brésil dans ce contexte d’extension des régulations ainsi que proposer un renouvellement interprétatif de ces changements par la mise en relation des notions d’expérience et de dispositif.

Le jury sera composé de : François DUBET, professeur à l’Université Victor Segalen – Bordeaux 2 et directeur d’études à l’EHESS (examinateur). Agnès FINE, professeure à l’Université Toulouse 2  et directrice d’études à l’EHESS (examinatrice). Danilo MARTUCCELLI, professeur à l’Université René Descartes- Paris V (Rapporteur). Dominique MEMMI, directrice de recherches au CNRS (examinatrice). Russell Parry SCOTT, professeur à l’Université Fédérale de Pernambouc, Brésil (Rapporteur). Angelina PERALVA, professeure à l’Université de Toulouse 2 (directrice de thèse).

Sciences, Recherche, Image Plurisciplinaire à Toulouse

L’association ATRIA présente la troisième séance de SCRIPT (Sciences Recherche Image Pluridisciplinaire à Toulouse) De la recherche de l’image, à l’image de la recherche en Amérique latine.

« Víctor » (52′ VO/STVF) un film d’Alice et Cécile Verstreaten, en présence des réalisatrices et de Anne-Marie Granié et de Jean-Pascal Fontorbes comme discutants. Portrait de Víctor Basterra, l’un des rares survivants du plus grand camp de détention clandestin, la ESMA, lors du dernier régime militaire argentin.

Projection, débat et pot convivial, lundi 30 mai, 19h30, à l’ESAV (56 rue du Taur) Entrée gratuite. Affiche SCRIPT