Archives par étiquette : Amériques

Call for papers : gender and sexuality in the Americas

Résister aux normes et se confronter au backlash : genre et sexualité dans les Amériques

Metropolico.org
Gender, licence CC BY-SA 2.0,
https://flic.kr/p/UqFBUx

Le genre et la sexualité constituent deux des dimensions les plus fondamentales de l’expérience humaine. Chacun d’entre nous doit s’adapter aux attentes de la société, attentes qui limitent les désirs, les identités, et les corps autant qu’elles les libèrent. Ces forces-là, qui peuvent venir se fixer sur d’autres catégories sociales, comme l’origine ethnique, les classes sociales, l’expérience de l’immigration ou la religion, varient en fonction du contexte historique et géographique.

Continuer la lecture

Ressources et innovations dans les Amériques

logos_appelsacomIda2015Cette année, le 13e colloque de l’Institut des Amériques aura lieu les 14, 15, 16 octobre 2015 à Toulouse : « Ressources et innovations dans les Amériques ».

La place de l’Amérique du Nord, et singulièrement des États-Unis, dans la dynamique des innovations, n’est plus à souligner. Elle concerne le domaine de l’innovation scientifique et technique mais aussi les domaines de l’innovation sociale ou artistique et de la création en général, et de ses expressions politiques et juridiques.  Continuer la lecture

Ars poetica. Formes et traditions du poème long dans les Amériques

Ars poetica. Formes et traditions du poème long dans les Amériques

arspoetica_visuelTroisième édition d’une série de rencontres scientifiques sur le poème long dans les Amériques (colloques internationaux Le souffle long…en 2013; Mémoire de la mémoire… en 2014).
Colloque international du 4 juin 2015 au 6 juin 2015 organisé par  le laboratoire FRAMESPA (France Méridionale et Espagne), l’équipe CAS (Cultures Anglo-Saxonnes), l’équipe LLA-Créatis (Lettres, Langages et Arts-Créatis), l’équipe VALE (Voix Anglophones : Littérature et Esthétique, Université Paris-Sorbonne) et le séminaire POP (Poésie Ou… Poésie / Poesía O… Poesía / Poetry Or… Poetry).

Continuer la lecture

Ressources et innovations dans les Amériques

logos_appelsacomIda2015Le colloque international de l’ IdA (Institut des Amériques) « Ressources et innovations dans les Amériques » se tiendra à Toulouse les 14,15, 16 octobre 2015.

Organisation : Université Fédérale de Toulouse (UT2J, IPEAT, IEP Toulouse), Maison Universitaire Franco-Mexicaine (MENESR/SEP)

Voir les appels à communications : français, espagnol, anglais, portugais

Les Amériques Noires. Identités et représentations

ameriquesnoires2014Colloque international des laboratoires CAS et IRIEC, du 15 octobre 2014 au 17 octobre 2014

Aux Amériques, les puissances coloniales européennes, puis les premières républiques, ont fait de la traite et de l’esclavage des Noirs un des principaux moteurs de leur prospérité économique, qu’il s’agisse de l’exploitation minière ou des grandes plantations. Déportées par millions au cours des siècles, niées dans leur humanité et leurs cultures, les populations d’origine africaine ont dû survivre à la tragédie individuelle et collective de la traite et de la condition servile.
Survivre a imposé de se reconstruire : la tragédie de l’esclavage est aussi l’histoire des luttes pour l’émancipation et la dignité, depuis les palenques et les quilombos d’Amérique latine jusqu’aux combats pour l’égalité des droits aux Etats-Unis, dans les années 1960. Du nord au sud du continent, les « Amériques noires » – pour reprendre l’heureuse expression de Roger Bastide – sont à la fois cohérentes et diverses. L’un des objectifs de ce colloque sera d’étudier les façons multiples dont les peuples de la diaspora africaine ont façonné leur afro-américanité dans le cadre de mouvements géographiques et artistiques impliquant des échanges, des emprunts, et des transformations. Pétrie de syncrétismes religieux et culturels, souvent réévaluée à l’aune du métissage, l’africanité a fait germer des identités et des pensées nouvelles, dont la  négritude est désormais un des axes forts. En même temps, le contact avec les euro-américains a engendré une diversalité (Bernabé) qui fonde la richesse culturelle des Amériques.
Ce colloque transdisciplinaire se propose d’aborder, grâce à des études géographiquement et culturellement diverses (Amérique Latine, Caraïbe, États-Unis), la richesse identitaire née de l’esclavage, de l’africanité et du métissage, ainsi que les représentations qui en sont issues (histoire, fiction, récits, iconographie, etc.).

Les Presses Universitaires du Mirail seront présentes lors de cette manifestation.

Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès, Maison de la Recherche (D28 + D29)

Responsables scientifiques :  Sylvie Mégevand, Cristina Duarte-Simoes, Wendy Harding, Nathalie Dessens.

Contact : Sylvie Mégevand

ORDA en ligne sur revues.org !

ORDAtitreAprès deux longues années de transformation et de préparation, la revue ORDA, L’Ordinaire des Amériques, éditée par l’IPEAT (Institut pluridisciplinaire pour les études sur les Amériques à Toulouse, Université de Toulouse 2 – Le Mirail), voit enfin le jour sur la plateforme revues.org. Elle est diffusée entièrement en libre accès, sans embargo et disponible à cette URL http://orda.revues.org/

logoORDAL‘Ordinaire des Amériques couvre les champs disciplinaires dits de « sciences humaines et sociales » et l’aire géographique des Amériques. La revue publie des articles inédits dans quatre langues : anglais, espagnol, français, portugais. Elle s’inscrit dans le prolongement éditorial et l’héritage intellectuel et académique de ses ainées (L’Ordinaire du Mexicaniste de 1974 à 1988, puis L’Ordinaire Mexique-Amérique Centrale jusqu’en 1994, enfin L’Ordinaire Latino-américain jusqu’en 2010). Elle est dirigée par Stéphane Boisard (CREDA/IHEAL,Université Sorbonne Nouvelle Paris 3).

L’originalité de la revue réside notamment dans la rubrique « Les + de l’ORDA ». Elle contient une rubrique « webographie » : liste de liens associés à chaque numéro thématique et consultable à la fois, depuis l’intérieur du numéro mais aussi de façon autonome depuis la rubrique « webographie », et une rubrique « Coin des curiosités » avec des images (photographies de chercheurs, peintures..etc), entretiens …qui viennent enrichir les numéros thématiques.

La numérisation de l’antériorité de la revue ORLA sur la plateforme Persée est à l’étude en ce moment ; cinquante ans de contenus multidisciplinaires contemporains sur l’Amérique latine seront donc bientôt disponibles également en libre accès.

couvORLA

 

 

Dépasser les dichotomies : penser autrement les Amériques?

dichotomies_expophotoATRIA vous invite à découvrir l’expo photo « Dépasser les dichotomies: penser autrement les Amériques? », qui aura lieu du 20 au 31 janvier 2014, à la Maison des Initiatives Étudiantes de l’Université Toulouse-Le Mirail.
Issue du concours organisé par la revue RITA et le CREDA (IHEAL), en mai 2012, pour illustrer la thématique du colloque international sur les dichotomies dans les Amériques, l’exposition présente 12 photos de jeunes chercheurs explorant les nombreux contrastes de ce continent.
Le vernissage de l’expo aura lieu le 22 janvier à 18h30 autour d’un verre et d’un peu de musique live.

Contact : Anaïs Garica, Marine Bobin, Ariela Epstein

Avatars contemporains de la notion de culture

La notion de culture est polysémique, parfois fourre-tout, utilisée sous différentes acceptions selon les disciplines, les courants, les contextes historiques et géographiques. Elle est pourtant indispensable pour décrire et comprendre l’action humaine. Chaque chercheur en SHS s’y frotte donc et doit alors en délimiter un sens opératoire, l’inscrire dans une pensée théorique. Quels auteurs, concepts, ouvrages… retiennent notre attention ? Comment les mobiliser ? Quels sont les apports théoriques qui nous aident à penser la notion de culture en lien avec nos objets d’études ? Qu’en fait-on aujourd’hui ?

Séminaires proposés par le CENTRE D’ANTHROPOLOGIE SOCIALE – ATRIA à la Maison de la Recherche – Université Toulouse 2-le Mirail

Inscription préalable demandée pour l’envoi des textes

Programme des séances

Organisation, contacts : Clara Duterme, Ariela Epstein, Abigail Mira Crick

ORDA, L’Ordinaire des Amériques…bientôt sur revues.org

orda a venirBientôt la revue ORDA sera en ligne sure Revues.org, avec une nouvelle maquette, un nouveau périmètre de publication : les Amériques…Sortie du 1er numéro prévue à la rentrée  !!!

L‘Ordinaire des Amériques couvre les champs disciplinaires dits de « Sciences humaines et sociales » et l’aire géographique des Amériques. La revue publie des articles inédits dans quatre langues : anglais, espagnol, français, portugais.

Elle s’inscrit dans le prolongement éditorial et l’héritage intellectuel et académique de ses ainées (L’Ordinaire du Mexicaniste de 1974 à 1988, puis L’Ordinaire Mexique-Amérique Centrale jusqu’en 1994, enfin L’Ordinaire Latino-américain jusqu’en 2010). L’ORDA est édité par l’IPEAT, Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur les Amériques à Toulouse.

logoIPEATvierge

Amérique(s) anarchiste(s) : expressions libertaires du XIXe au XXIe siècle

Colloque International sur l’anarchie aux Amériques (Nord et Sud) organisé par le centre de recherche LLACS, Université Paul Valéry – Montpellier III

Jeudi 10 et Vendredi 11 octobre 2013

Appel à communication :

Si les théoriciens fondateurs de l’anarchisme (depuis Proudhon jusqu’à Malatesta en passant par Bakounine ou encore Kropotkine) sont issus de la vieille Europe, le mouvement anarchiste s’est amplement répandu à travers le Nouveau Monde à la charnière des XIXe et XXe siècles et l’influence des anarchistes a été cruciale dans l’Histoire politique des Amériques des années 1870-1930. La formation des syndicats ouvriers états-uniens, la genèse de la Révolution mexicaine ou la convocation des premières grèves générales en Argentine n’en sont que les démonstrations les plus connues…

Pour éveiller les consciences d’une population souvent peu éduquée, notamment dans le domaine politique, militants et activistes élaborèrent une sorte de « Pédagogie propagandistique » destinée à dénoncer et expliquer les injustices dont les masses travailleuses étaient victimes et pousser ces dernières à réagir en termes simples et compréhensibles par tous. Ainsi, des écoles anarchistes furent créées au Brésil afin d’éduquer les plus jeunes tout en les initiant aux principes de la pensée libertaire. D’une façon plus générale, les journaux de propagande recoururent régulièrement à des langues différentes de celle de leur lieu de publication, afin d’être accessibles à un prolétariat souvent issu d’une immigration récente. Enfin, les anarchistes mexicains ou péruviens, qui s’adressaient la plupart du temps à des populations totalement illettrées, privilégièrent certaines formes littéraires, telles que le conte allégorique –facilement compréhensible, mémorisable et donc transmissible oralement– ou le théâtre –dont la représentation facilitait l’identification du spectateur aux personnages évoqués et donc l’appropriation par le premier des idéaux portés par le second.

L’objectif de ce colloque sera dans un premier temps d’étudier et d’analyser l’important corpus journalistique, littéraire et didactique des différents mouvements anarchistes américains, en abordant non seulement les questions de fond et de forme, mais aussi celle des réseaux mis en place pour la diffusion de publications souvent clandestines. Par ailleurs, l’anarchisme considérant toute production artistique comme un outil non seulement de propagande, mais également d’éducation et d’émancipation des masses, nous nous intéresserons dans un deuxième temps aux interactions, directes ou indirectes, entre création artistique et pensée libertaire, ainsi qu’à l’éventuelle émergence de formes an-art-chisantes.

L’ensemble de ces réflexions portera non seulement sur la période correspondant à l’ âge d’or  de l’anarchisme dans le Nouveau Monde (Nord et Sud), mais aussi sur les décennies qui ont suivi son déclin, voire sa disparition du paysage politique américain, sans oublier ses résurgences plus récentes, tant dans le domaine politique qu’artistique.

Les propositions de communication seront adressées à l’adresse suivante : paola.domingo@univ-montp3.fr avant le 31 mars 2013, avec le titre, un CV d’une dizaine de lignes, les mots clefs et un résumé limité à 200 mots.