Archives par étiquette : Chili

Le Chili: voyages, exils et migrations

afficheFernandoCasanuevaLe Chili: voyages, exils et migrations

Journée d’études internationale organisée par l’équipe AMERIBER (EA3656) – Amérique Latine Pays Ibériques, Université Bordeaux Montaigne . Hommage à Fernando Casanueva, performance sur place à Bordeaux Montaigne du muraliste chilien Alejandro Mono Gonzalez. PDF

Lieu et programme : Lundi 24 novembre, Université Bordeaux Montaigne, MSHA salle 2.Programme

Coordination : Valérie Joubert

Le Chili de mon père, Carmen Castillo

Invitation Mardis Ina 17septembre2013ZOOM sur la rentrée : CYCLE de Santiago à Dallas

Lancement de la saison, le 17 septembre 2013 à 18h30 : avec le film « Le Chili de mon père » de Carmen Castillo, en présence de la réalisatrice.

Ce documentaire de Carmen Castillo dresse le portrait de son pays, le Chili, à travers la figure de son père Fernando Castillo. Architecte, intellectuel engagé, ayant participé au gouvernement Allende et à la lutte contre la dictature de Pinochet, il menait de front œuvre sociale, politique et architecturale. Images d’archives, témoignages, racontent l’histoire récente et mouvementée du Chili avec pour mélodie le dialogue d’un père et de sa fille sur l’exil et la mort. Producteurs : INA, Les Films d’Ici, TV 10 Angers, Les Films à Lou, (2004) – (1h15)

Lire le Communiqué de presse

Lieu : Médiathèque José Cabanis, Grand Auditorium, Métro Marengo SNCF (Ligne A)
 
Plus d’infos : http://blogs.ina.fr/midi-pyrenees

Chili 1973-2013 : vérités & mensonges

logo ChiliÀ l’occasion du 40° anniversaire du coup d’État militaire qui a renversé le gouvernement d’Unité Populaire de Salvador Allende au Chili, le 11 septembre 1973, le laboratoire Langues, Littératures & Civilisations de l’Arc Atlantique (EA 1925) de l’l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) organise à Pau, à l’amphithéâtre de la Présidence, les 5 et 6 septembre 2013, deux journées avec film, conférences et débats.

Télécharger le programme

Contact: Hélène Finet

 

Philosophie politique et sociale

Le 2e. Forum International de Philosophie Politique et Sociale, FIPS, organisé par l’Amicale Europhilosophie et le GRM (Groupe de Recherches Matérialistes) et financé par l’ANR, qui se tenait à Toulouse, (10-17 juillet), nous a permis de découvrir comment la philosophie politique engagée pouvait explorer les phénomènes de mémoire et luttes politiques en Amérique latine. Ainsi, le Forum a accueilli plusieurs conférences en rapport avec l’ Amérique latine que nous pointons ici.

Contact : Marco R. Bazzan

Conférence/débat sur « Le Brésil après Lula » .

- 10 juillet : 14h30, Salle Mistral, Mairie de Toulouse. Par Guiseppe Cocco, auteur franco- italien vivant au Brésil depuis les années 90 (Université Nomade, Brésil), présentation de son livre « MundoBraz ».

« Une nouvelle relation entre le Brésil et le monde. C’est le Brésil qui devient monde et le monde qui devient Brésil, alors que tout devient Amazonie. Comment penser les changements contemporains dans ce cadre de l’immanence terrestre ? Cet essai de Giuseppe Cocco – mixte de débats théoriques et d’intervention politique – prolonge les réflexions développées par l’auteur avec Toni Negri dans GlobAL Luttes et biopouvoir à l’heure de la mondialisation : le cas exemplaire de l’Amérique latine. De plus, par le biais d’une lecture de l’anthropologie d’Eduardo Viveiros de Castro et son « perspectivisme amazonien », il renforce son lien avec le Brésil et l’Amazonie. Si l’idée de communisme regagne force dans certains débats philosophiques et politiques, cet essai y contribue en essayant de travailler à partir de pratiques singulières, comme c’est le cas de sa mobilisation de l’anthropophagie. »

Mémoires de luttes et luttes en justice (Argentine-Chili)

- 13 juillet : 9h30 Salle D 28, Maison de la Recherche de l’Université de Toulouse-Le Mirail – Ateliers de l’Association des anciens prisonniers politiques chiliens et H.I.J.O.S, à l’initiative de Fanny Jedlicki et Ricardo Parvex.

- Ricardo Parvex, enseignant à EHC : La mémoire alternative dans la reconstruction historique : le cas chilien


- Silvina Stirnemann (H.I.J.O.S.) : De la place de mai à l’annulation des lois. De l’escrache aux procès



- 14h Projection/ Débat de Rue Santa Fé (Calle Santa Fé) documentaire (2007, Ad Vitam) de Carmen Castillo.

Enfermement et écriture

Conférence en espagnol de Martha Helena Montoya « Rompre le silence : je t’accuse Pinochet »

Jeudi 8 avril Amphi Renouard à 17h 30, Université de Bordeaux 3 (plan).

Dans le cadre du programme quadriennal sur les écritures de l’enfermement, l’ERSAL  -Équipe de Recherches Sur l’Amérique Latine  (composante de l’EA 3656)- accueille Martha Helena Montoya universitaire colombienne, auteur de Rompre le silence: je t’accuse Pinochet, traduit par Françoise Escarpit.

En septembre 1973, Martha Helena Montoya Vélez est faite prisonnière au Stade national à Santiago (Chili), pendant les semaines qui ont suivi le coup d’Etat du général Pinochet. Après plus de vingt années de silence, Martha Helena commence timidement à rédiger quelques souvenirs qui lui rongeaient l’âme et finit par refuser que le silence ne la transforme en une disparue de plus, victime de la dictature.

Martha Elena Montoya est professeure de l’Université Autonome de México, passionnée de communication et d’enseignement. Elle exerce dans le parcours Art et Patrimoine culturel de l’UAM.  Journaliste née à Antioquia (Colombie), Martha Helena Montoya  a une double formation en Sciences de l’Education et en Communication et a été invitée notamment par l’Université de l’Arizona et l’Université Bolivarienne.  Martha Helena Montoya a publié Un nouveau modèle de communication en Amérique latine? et Rompre le silence, ouvrage présenté à l’ Escale du Livre et consacré à la détention subie en 1973 à Santiago du Chili.

montoya

Journée d’étude, ERSAL, Bordeaux 3

L’Equipe de Recherches Sur l’Amérique Latine (ERSAL) de l’Université de Bordeaux 3, propose trois communications:

Vera Alvizuri: « L’enfermement identitaire et l’altérité »
Valérie Joubert: « Femmes et enfermement: la mémoire des disparues dans la dictature chilienne »
David de la Fuente: « La guérilla guatémaltèque au féminin: un combat contre les oppresseurs ».

Date : Vendredi 2 octobre, 11h -16 h

Lieu : Université Michel de Montaigne Bordeaux-Pessac, salle H 113

Plus d’informations: http://ersal.free.fr/america/pages/