Archives par étiquette : ouvrage

Histoire du Brésil, 1500-2013

couvHistBresil_MarinBennassarBartolomé Bennassar et Richard Marin (nouvelle édition intégralement revue, parue le 7/05/2014)

Richard Marin est historien, professeur des universités à l’Université Toulouse II-le Mirail. Chargé de cours sur l’Histoire de l’Amérique latine à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse.

Bartolomé Bennassar est historien, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Toulouse II-Le Mirail, spécialiste de l’histoire de l’Espagne moderne (XVIe et XVIIe siècles) et contemporaine, et de celle de l’Amérique latine. Membre du laboratoire FRAMESPA UMR 5136.

« On a longtemps cru que Dieu était brésilien, tant la nature a pourvu ce pays-continent de ressources et d’agréments, et la géographie a joué un rôle important dans sa construction comme nation. Laboratoire précoce d’un intense métissage et de la mondialisation, le Brésil fascine. Cordialité, futebol, carnaval, samba, culte du corps, sensualité, plage… pour les clichés positifs. Déforestation de l’Amazonie, formidables écarts sociaux, violence et insécurité… pour le volet négatif. Simplificatrices, ces représentations disent en réalité trop peu de la complexité de la grande nation tropicale que seule éclaire l’histoire. Avec, depuis le bois-brésil qui lui a donné son nom, une succession d’activités motrices qui ont aménagé le territoire et attiré le peuplement, un processus singulier d’accession à l’indépendance, le maintien original de la forme impériale jusqu’en 1889 et un esclavage à grande échelle, ailleurs sans équivalent, le Brésil constitue un univers à part en Amérique latine. Depuis peu puissance émergente, il occupe désormais une position enviable sur les scènes économique et diplomatique mondiales et fait figure de futur géant de ce siècle. »

Voir la fiche complète de l’ouvrage sur notre widget Library Thing « Lectures »

L’Amérique du Nord / David Giband

David Giband est géographe, Professeur à l’Université de Perpignan (Laboratoire ART-Dev), il est également correspondant « IdA pôle Sud-Ouest » au sein de son université (UPVD) .

L’Amérique du Nord, 50 cartes et fiches, David Giband.- Ellipses Marketink, 2010.

Les cartes sont un formidable outil pour appréhender la complexité d’un monde en mutations rapides. Plus que la simple illustration d’un discours, elles mettent en lumière des formes d’organisation de l’espace, héritée, renouvelée ou improvisée. Instruments indispensables du géographe, elles le sont également de l’aménageur, de l’historien, du géopoliticien et, osons-le, de tout citoyen. Chacune des 50 cartes originales proposées est complétée par une fiche qui en éclaire le contenu.

• La première partie dresse l’inventaire des fondements identitaires de l’espace traité. Ces « cartes de l’identité » convoquent aussi bien le milieu naturel, la lente construction des territoires que leur organisation.

• Géographes, historiens, politiques ou institutions ont pensé le territoire. Chacune de leurs représentations relève de considérations scientifiques mais, le plus souvent, traduit des projets politiques ou économiques, aboutis ou non. Ces « identités des cartes » forment la deuxième partie.

• Enfin, la troisième partie se compose de cartes de synthèse présentant « les enjeux et les défis actuels ». Les dimensions économiques, sociales et géopolitiques sont privilégiées.

Fiche ouvrage

Centre de documentation sur l’Amérique latine (CEDOCAL)

Le Cedocal (Centre de documentation sur l’Amérique latine)  est un centre mutualisé de la Maison de la Recherche (Université Toulouse 2-Le Mirail), sous la coordination de l’Institut Pluridisciplinaire d’Etudes sur les Amériques (IPEAT).

Le Portail Netvibes du CEDOCAL vous propose différents liens et ressources en ligne sur l’Amérique latine. Le fonds documentaire est en cours d’informatisation dans le catalogue ARCHIPEL des BU de Toulouse .

Télécharger la plaquette CEDOCAL

 

Contacts : Véronique Fabre, Margarita Rault

Espaces périphériques et économie d’archipel..

Voir notice sur le site de l’AUF

Verrettes, petite ville de l’Artibonite en Haïti domine son territoire agricole et commercial et connaît depuis quelques années une formidable croissance démographique. Sous ce décor un peu figé, Georges Eddy Lucien, nous donne à voir les nouvelles dynamiques liées à la mondialisation.

Les impulsions viennent souvent de l’extérieur  : le prix excessif des productions agricoles importées, les remises financières ou les actions de codéveloppement initiée par la diaspora. Les habitants sont aussi acteurs de cette mondialisation le cybercafé, la supérette, les nouveaux quartiers de standing, les antennes paraboliques ne sont que les marqueurs des dynamiques internes. Georges Eddy Lucien, analyse ainsi de manière originale, comment un lieu, qui peut paraître lointain, vit à l’heure de Miami ou de New-York.

La démarche d’enquête participante permet de comprendre les modes d’appropriation de la mondialisation par les habitants de Verrettes. L’auteur a su jouer des échelles géographiques conférant ainsi à Verrettes une universalité qui transforme nos regards sur ces bouts du monde.

Michel Desse
Géographe
Professeur des Université
Université de Poitiers.

Manuel González Prada

Manuel González Prada : Ensayos 1885-1916, Lima, Universidad Ricardo Palma, 2009, 337 p. Introduction et édition critique préparée par Isabelle Tauzin-Castellanos. ISBN: 9-789972-236815

La chronologie est le fil conducteur de cette anthologie du grand penseur latino-américain du XIXe siècle, Manuel Gonzalez Prada (1844-1918).

Pour chaque texte, l’éditrice expose les variantes entre les différentes éditions et les corrections manuscrites et renouvelle la connaissance d’une oeuvre éditée à l’identique depuis 1946. Isabelle Tauzin-Castellanos montre comment l’aristocrate Manuel Gonzalez de Prada a évolué d’un anticolonialisme caractéristique du siècle des indépendances latino-américaines vers l’anarchisme et l’ internationalisme. Les conférences et articles  publiés par l’Université Ricardo Palma à l’occasion de son quarantième anniversaire révèlent la modernité de cet auteur qui fut Directeur de la Bibliothèque Nationale du Pérou et vécut à Bordeaux de 1895 à 1898.

couvTauzin

La Beauce québécoise

La Beauce inc. : capital social et capitalisme régional / Jacques Palard.- [Montréal] : Presses de l’Université de Montréal, 2009.- 344 pages. ISBN 978-2-7606-2181-7

La Beauce n’a pas fini d’intriguer les observateurs. Malgré la modestie de son périmètre, sa marginalité et la faiblesse de ses ressources, elle est le cadre d’une industrialisation d’une ampleur pratiquement inégalée. Comment cette région tenue pour traditionnelle sur les plans culturel, religieux et politique peut-elle faire figure de « petit Japon » ? Par quel processus les « jarrets noirs » sont-ils passés de l’échoppe à la grande entreprise ? Pourquoi les Beaucerons sont-ils aujourd’hui si nombreux à revêtir l’habit de l’entrepreneur individuel dans une région pétrie d’identité communautaire ?

Jacques Palard est directeur de recherche en science politique au CNRS (Université de Bordeaux). Ses travaux, conduits de façon conjointe en France et au Québec, portent sur les rapports entre le champ religieux et le champ politique et sur la transformation de la gouvernance territoriale. Il est également membre du groupe MAP Métropoles Américaines en Perspectives du pôle Sud-ouest de l’IdA.

Prisons d’Amérique latine

Prisons d’Amérique latine : du réel à la métaphore de l’enfermement / Isabelle Tauzin-Castellanos [et al.] .- Bordeaux : PUB, 2009.- 441 p. ISBN 978-2-86781-552-2

Cet ouvrage collectif de l’ERSAL propose de découvrir les différents visages de l’emprisonnement dans l’histoire latino-américaine récente ; les chercheurs de l’Equipe de Recherches Sur l’Amérique Latine de l’Université de Bordeaux en rendant ici hommage à Yves Aguila, analysent des écrits et des images du monde carcéral dans leurs spécificités…

Fiche de l’ouvrage sur le site des PUB, Presses Universitaires de Bordeaux