Marking the Land in North America

La journée d’études du CAS (Cultures  Anglo-Saxonnes) : “Marking the land in North America” aura lieu 13-14 Mai 2011, Université de Toulouse II-Le Mirail, Maison de la Recherche, salle D29.

Saisissant l’opportunité de la présence à Toulouse, comme professeur invité, de Scott Slovic, spécialiste d’éco-critique à l’Université du Nevada, le Groupe d’Etude Nord-Américaines, axe 5 du laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes, a décidé d’organiser un colloque de deux jours intitulé “Marking the Land” (Comité Scientifique: Nathalie Dessens, Wendy Harding, Scott Slovic). Ce colloque explorera les marques laissées par l’homme dans ses interactions avec l’environnement en Amérique du Nord. Notre vie quotidienne a un impact historique, social et écologique qui laisse des marques visibles ou invisibles, tandis que l’environnement impose sa marque sur les communautés qu’il accueille. La marque est donc double et interactive. Des catastrophes environnementales récentes ont montré à quel point ces marques peuvent devenir dévastatrices mais aussi comment elle peuvent altérer la conscience que le public a des crises écologiques. Que nous transformions l’environnement, que nous le dégradions ou que nous le protégions, notre existence le modifie et le marque. Ce colloque examine la façon dont le paysage nord-américain a été modelé et façonné, délibérément ou accidentellement, par les diverses populations qui l’habitent. En même temps, nous nous intéresserons à la manière dont l’art constitue une autre forme de marque laissée par l’activité humaine sur l’environnement. Les arts visuels, en particulier ce que l’on nomme le “land art,” participent des interactions permanentes que nous avons avec ce qui nous entoure. Dans des styles extrêmement variés (polémique, élégiaque, lyrique, humoristique), les écrivains ont réagi face à leur environnement et ont laissé sur lui des marques distinctives que nous examinerons au cours de ces deux jours de travaux scientifiques.

Organized by the North American Studies Group, University of Toulouse le Mirail, Toulouse, France. Scientific committee: Wendy Harding, Université de Toulouse, Scott Slovic, University of Nevada,

This conference will explore the various traces left by human beings in their interactions with the environment in North America. Our daily existence has a social, historical and ecological impact that leaves visible or invisible marks in space while the land imposes its mark on the communities that it welcomes. The mark is thus double-faced and interactive. Recent environmental disasters show how devastating these traces can become but also in what way they can alter the conscience that the general public has of eco-crises. Whether we transform, degrade or protect the land, our existence alters it and marks it. We welcome papers investigating how the American landscape has been shaped and fashioned, deliberately or accidentally, by the various populations inhabiting it. At the same time, we are interested in the ways in which art constitutes a different kind of trace of human activity on the land. The visual arts, especially all the “land arts” contribute to our ongoing interaction with our surroundings. In a variety of styles—polemical, lyrical, elegiac, humorous—writers have responded to their environment and left their own distinctive traces.

Télécharger le programme

Contact : Nathalie Dessens


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.