De la maternité en milieu populaire à Recife

Avis de soutenance de thèse en sociologie : Alfonsina Faya Robles, doctorante du LISST-CERS, soutiendra sa thèse intitulée :

« De la maternité en milieu populaire à Recife. Enjeux et arrangements entre dispositif de régulation et expérience sociale ».

 

Samedi 2 juillet 2011,14h00, Maison de la Recherche (salle D 29)
Université Toulouse 2 Le-Mirail

 

 

 

 

 

Résumé:

La thèse analyse la construction de l’expérience maternelle chez des femmes de milieu populaire urbain dans le Nordeste brésilien. Au Brésil, société traversée par de fortes asymétries sociales, et suivant en même temps des processus démocratiques, l’expérience de la maternité en milieu populaire se façonne de plus en plus à travers les dispositifs de santé publique. Les objectifs sanitaires de l’État brésilien se traduisent par une assignation et une sollicitation de ces femmes à accomplir un rôle maternel sanitarisé. Non seulement le système public de santé s’étend mais il change aussi ses modes de régulation, produisant des changements dans les relations familiales et dans la relation de filiation. Cette extension entraîne également une reconfiguration du rapport au pouvoir et des modes de subjectivation de l’expérience. Par une analyse de données issues d’un travail ethnographique, il s’agit de reconstituer les diverses logiques sociales à l??uvre lorsqu’une femme de milieu populaire à Recife est « mère », ou est en train de le devenir. En suivant la temporalité de l’expérience de la maternité, réduite ici aux moments de la grossesse, de l’accouchement et du post-accouchement cette étude met en évidence les différents arrangements entre les femmes et les régulations du dispositif de santé.

La visée de la thèse est double : décrire les changements des relations familiales de milieu populaire au Brésil dans ce contexte d’extension des régulations ainsi que proposer un renouvellement interprétatif de ces changements par la mise en relation des notions d’expérience et de dispositif.

Le jury sera composé de : François DUBET, professeur à l’Université Victor Segalen – Bordeaux 2 et directeur d’études à l’EHESS (examinateur). Agnès FINE, professeure à l’Université Toulouse 2  et directrice d’études à l’EHESS (examinatrice). Danilo MARTUCCELLI, professeur à l’Université René Descartes- Paris V (Rapporteur). Dominique MEMMI, directrice de recherches au CNRS (examinatrice). Russell Parry SCOTT, professeur à l’Université Fédérale de Pernambouc, Brésil (Rapporteur). Angelina PERALVA, professeure à l’Université de Toulouse 2 (directrice de thèse).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.