Table Ronde Internationale autour de la culture Mochica

bandomochicaIIème Table Ronde Internationale autour de la culture Mochica (II-IXème siècles A.D. – Pérou) organisée par l’Institut de Recherche sur les Archéomatériaux. IRAMAT – CRP2A UMR 5060 CNRS. Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, les 2-3 mai prochains.

Séminaire : La caractérisation archéologique et archéométrique de la production céramique Mochica : évaluations et perspectives.

Responsable scientifique : Rémy CHAPOULIE
Comité d’organisation : Nino DEL SOLAR, Françoise PETIT, Rémy CHAPOULIE

Contact : chapoulie@u-bordeaux3.fr

voir programme


1 réflexion sur « Table Ronde Internationale autour de la culture Mochica »

  1. Chapoulie Rémy

    Bilan général

    La deuxième Table Ronde Internationale autour de la culture Mochica « Caractérisation archéologique et archéométrique de la production céramique Mochica : Evaluations et Perspectives » a été organisée par l’IRAMAT-CRP2A (Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux – Centre de recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie) de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 et du CNRS (UMR 5060) et s’est déroulée les 2 et 3 mai 2013 à l’Archéopôle d’Aquitaine. Elle a pu se tenir grâce au soutien de l’Université Bordeaux 3 (programme scientifique d’établissement 2013) et à l’IdEx de l’Université de Bordeaux (contrat doctoral de N. Del Solar Velarde).
    Cette rencontre a permis de présenter les derniers résultats de la recherche archéométrique et archéologique développée par l’IRAMAT-CRP2A sous la conduite de Rémy Chapoulie, par le PASJM (Programme Archéologique San José de Moro) de la PUCP (Pontificia Universidad Catolica del Peru) sous la conduite de Luis Jaime Castillo, par l’Université Technique de Chemnitz sous la conduite de Daniela Nickel, et par l’IFEA (Institut Français des Etudes Andines) sous la conduite de Véronique Wright. De plus, cette rencontre a permis de préciser les axes de recherche concernant l’étude de l’organisation de la production céramique de la société Mochica dans la vallée de Jequetepeque au nord du Pérou.

    Tout d’abord le séminaire a permis de dresser un état des lieux général en s’appuyant sur la littérature scientifique concernant les productions céramiques précolombiennes dans tout le territoire Mochica, et surtout dans la partie basse et la partie moyenne de la vallée, la zone d’influence du site de San José de Moro. Les travaux les plus récents furent : l’étude physico-chimique des pigments largement employés dans la décoration de l’architecture religieuse Mochica (Wright 2007), l’étude de la production céramique Mochica de Ligne Fine et de la céramique Wari locale (Rohfritsch 2006, Rohfritsch et Chapoulie, 2007, 2008 ; Rohfritsch, et al., 2008, 2009), l’étude des échantillons céramiques Cajamarca Serrano et Costeño (Thiriet 2008), et les études comparatives entre des échantillons céramiques Mochica, Huari et Cajamarca (Del Solar 2011, Löffler 2012, Dollwetzel 2012). Ces travaux ont constitué les bases de travail pour de nouvelles recherches en partenariat.

    Diverses problématiques ont ainsi émergé pendant les deux journées. À titre d’exemple, pour les périodes Mochica tardive et transitionnelle de San José de Moro, nous nous intéresserons à : [1] la définition et la comparaison du(es) mode(s) d’organisation des productions céramiques communes et rituelles d’origine locale, et [2] à la caractérisation des étapes et des processus techniques constituant la chaine opératoire de production. Nous caractériserons les contextes archéologiques et géologiques liés à l’exploitation artisanale des matières premières, et nous tenterons de reconstruire la gestuaire technique liée à la préparation des pâtes, des engobes et des peintures, et à la cuisson des artefacts (analyse thermométrique à l’Université Technique de Chemnitz et archéologie expérimentale in situ avec des potiers locaux au Pérou). Pour ces mêmes périodes, l’étude comparée des processus techniques mis en œuvre dans les productions céramiques classifiées stylistiquement comme locales et étrangères va se poursuivre. La confirmation de l’emploi des minéraux riches en manganèse dans la pâte et la décoration des céramiques Mochica Polychrome, ainsi que l’utilisation des argiles kaolinitiques pour l’élaboration de la céramique Cajamarca costeño, sont d’autres axes de recherche. Ils permettront ainsi dans un premier temps de conceptualiser et définir l’existence des réseaux d’échanges des matières premières et des savoir-faire entre les sociétés Mochica et Huari. Dans un second temps ils participeront à la compréhension des contextes culturels, sociaux et politiques pendant ces deux phases spécifiques.

    Ce séminaire a joué un rôle de plateforme d’échange scientifique car il a été possible de comparer les modalités de la recherche en archéométrie de chaque laboratoire partenaire et d’évaluer les protocoles analytiques (par exemple l’emploi commun de la charte Munsell ; la présentation des résultats des analyses chimiques en pourcentage en poids d’oxydes) et l’interprétation des données (par exemple la définition des céramiques calcaires ou non calcaires, la discussion autour de la chimiométrie et les outils statistiques à utiliser pour traiter les données d’analyses physico-chimiques).

    Enfin, grâce à la participation des nouveaux partenaires en sciences appliquées, de nouvelles séries d’échantillons céramiques (précolombiens et/ou expérimentaux) seront caractérisées en employant des techniques telles que LA-ICP-MS (Laser-Inductively Coupled Plasma-Mass Spectrometry) à l’Université de Southern Cross en Australie, micro-tomodensitométrie par Rayons X au laboratoire PACEA (de la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement, Anthropologie) de l’Université Bordeaux 1, ondes TéraHertz et LIBS (Laser Induced Breakdown Spectroscopy) au LOMA Laboratoire Ondes et Matières d’Aquitaine de l’Université Bordeaux 1.

    Références

    Nickel D., Castillo Butters L. J., Chapoulie R., Del Solar N., Dollwetzel P.R.B., (2013). Material analysis of colored pre-Columbian ceramic shards: identification of black pigments on ceramics of the Huari Viñaque, Mochica Polícromo and Cajamarca Costeño styles, Numéro spécial de la revue Metalla: le Musée allemand de la mine à Bochum (accepté pour publication)

    Dollwetzel, P.R.B. (2012). Middle Horizon Ceramic Pigments. A Meta-Analysis of previous Research on Peruvian Ceramics in Bordeaux and Chemnitz & an archaeometrical Study of black, white and gray Pigments of Middle Horizon Huari, Cajamarca and Moche Pottery. Rapport de stage, Technische Universität Chemnitz, Allemagne

    Löffler, N. (2012). Archaeometrical investigations of archaeological and modern ceramics from Peru and Saxony. Diplôme d’ingénieur, Technische Universität Chemnitz, Allemagne

    Del Solar, N. (2011). Caractérisation archéométrique d’une nouvelle série des échantillons céramiques Mochica, Huari et Cajamarca (Pérou). Mémoire de stage de Master 1. Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, France

    Rohfritsch, A., Castillo L.J., Chapoulie R. (conférence). Manufacturing processes of Moche ceramics from the Jequetepeque valley (North Coast of Peru). An integrated archaeometric study. 49th Annual Meeting of the Institute of Andean Studies, 9-10 janvier 2009, Berkeley, Etats-Unis

    Rohfritsch, A., Castillo L.J., Chapoulie R. (2008). Conférence: Archaeometric contribution to the Archaeology of the Moche (North Coast of Peru). Technology and materials used in the production of ceramics from San José de Moro. 27th Northeast Conference on Andean Archaeology and Ethnohistory, 11-12 octobre 2008, University of Maine, Orono, Etats-Unis

    Thiriet, C. (2008). Les céramiques Cajamarca du site de San José de Moro (Pérou) Etude comparative des groupes stylistiques dits «serrano» et «costeño». Mémoire de stage de Master 2, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, France

    Rohfritsch, A., Chapoulie R. (2008). Conférence : Cristallographie et Archéologie. Application de la DRX à l’étude de céramiques de l’Intermédiaire Ancien et de l’Horizon Moyen de la côte nord du Pérou. 2èmes Journées de L’Association Bordelaise de Cristallographie, 1er juillet 2008, Bordeaux, France

    Wright, V. (2007). Étude de la polychromie des reliefs sur terre crue de la Huaca de la Luna, Trujillo, Pérou. Thèse de doctorat à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France

    Rohfritsch, A., Chapoulie, R. (2007). Conférence: Contribución arqueométrica al estudio de las técnicas y de la organización de la producción de cerámica ritual en la sociedad Mochica (150-850 d.C., costa norte del Perú). Colloque : Contextes, Matériaux et Identités dans l’Archéologie Mochica, 23-25 octobre 2007, Bordeaux, France

    Rohfritsch, A. (2006). Céramiques Mochicas de la vallée de Jequetepeque (Pérou). Étude technique et physico-chimique d’exemplaires provenant de Dos Cabezas et San José de Moro. Mémoire de stage de Master 2. Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.