Les Amériques noires : identités et représentations

chaînesAppel à communication pour le colloque international Les Amériques noires : identités et représentations” organisé par l’IRIEC-Toulouse, le laboratoire CAS (Cultures Anglo-Saxonnes), l’IPEAT (Institut Pluridisciplinaire d’études sur les Amériques à Toulouse) et l’Institut des Amériques IdA Pôle Sud Ouest.

Dates : 15-17 octobre 2014. Coordinatrices : Sylvie MÉGEVAND, Cristina DUARTE-SIMÕES, Nathalie DESSENS, Wendy HARDING

Aux Amériques, les puissances coloniales européennes, puis les premières républiques, ont fait de la traite et de l’esclavage des Noirs un des principaux moteurs de leur prospérité économique, qu’il s’agisse de l’exploitation minière ou des grandes plantations. Déportées par millions au cours des siècles, niées dans leur humanité et leurs cultures, les populations d’origine africaine ont dû survivre à la tragédie individuelle et collective de la traite et de la condition servile.

Survivre a imposé de se reconstruire : la tragédie de l’esclavage est aussi l’histoire des luttes pour l’émancipation et la dignité, depuis les palenques et les quilombos d’Amérique latine jusqu’aux combats pour l’égalité des droits aux Etats-Unis, dans les années 1960. Du nord au sud du continent, les « Amériques noires » – pour reprendre l’heureuse expression de Roger Bastide – sont à la fois cohérentes et diverses. Nous nous pencherons sur les façons multiples dont les peuples de la diaspora africaine ont façonné leur afro-américanité dans le cadre de mouvements géographiques et artistiques impliquant des échanges, des emprunts, et des transformations. Pétrie de syncrétismes religieux et culturels, souvent réévaluée à l’aune du métissage, l’africanité a fait germer des identités et des pensées nouvelles, dont la  négritude est désormais un des axes forts. En même temps, le contact avec les euro-américains engendre une diversalité (Bernabé) qui fonde la richesse culturelle des Amériques.

Ce colloque transdisciplinaire se propose d’aborder, grâce à des études géographiquement et culturellement diverses (Amérique Latine, Caraïbe, États-Unis), la richesse identitaire née de l’esclavage, de l’africanité et du métissage, ainsi que les représentations qui en sont issues (histoire, fiction, récits, iconographie, etc.).

Si vous souhaitez présenter une communication au cours de ce colloque, veuillez envoyer, au plus tard pour le mercredi 1er mai 2013, le titre de votre communication, accompagné d’un court résumé, à l’adresse suivante : ameriquesnoires2014@gmail.com

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.