Archives par étiquette : Economie

Histoire du Brésil, 1500-2013

couvHistBresil_MarinBennassarBartolomé Bennassar et Richard Marin (nouvelle édition intégralement revue, parue le 7/05/2014)

Richard Marin est historien, professeur des universités à l’Université Toulouse II-le Mirail. Chargé de cours sur l’Histoire de l’Amérique latine à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse.

Bartolomé Bennassar est historien, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Toulouse II-Le Mirail, spécialiste de l’histoire de l’Espagne moderne (XVIe et XVIIe siècles) et contemporaine, et de celle de l’Amérique latine. Membre du laboratoire FRAMESPA UMR 5136.

« On a longtemps cru que Dieu était brésilien, tant la nature a pourvu ce pays-continent de ressources et d’agréments, et la géographie a joué un rôle important dans sa construction comme nation. Laboratoire précoce d’un intense métissage et de la mondialisation, le Brésil fascine. Cordialité, futebol, carnaval, samba, culte du corps, sensualité, plage… pour les clichés positifs. Déforestation de l’Amazonie, formidables écarts sociaux, violence et insécurité… pour le volet négatif. Simplificatrices, ces représentations disent en réalité trop peu de la complexité de la grande nation tropicale que seule éclaire l’histoire. Avec, depuis le bois-brésil qui lui a donné son nom, une succession d’activités motrices qui ont aménagé le territoire et attiré le peuplement, un processus singulier d’accession à l’indépendance, le maintien original de la forme impériale jusqu’en 1889 et un esclavage à grande échelle, ailleurs sans équivalent, le Brésil constitue un univers à part en Amérique latine. Depuis peu puissance émergente, il occupe désormais une position enviable sur les scènes économique et diplomatique mondiales et fait figure de futur géant de ce siècle. »

Voir la fiche complète de l’ouvrage sur notre widget Library Thing « Lectures »

La puissance des Etats-Unis

La puissance des États-Unis, Du local au global, approche géographique, Frédéric LERICHE, Editions Presses Universitaires du Mirail, 2012.

Depuis 2008, à mesure que s’aggravent les difficultés économiques des États-Unis, les transformations du monde apparaissent de plus en plus clairement. Ainsi, au déclin — relatif — des États-Unis répond la montée en puissance — relative et absolue — de concurrents de poids, Chine en tête. Pour autant, afin d’éviter d’alimenter le discours des « déclinologues », les indicateurs de la puissance des États-Unis ne doivent pas être sous-estimés.

Sur quoi repose la puissance américaine ? Dans ce monde qui est le nôtre, un monde en train de basculer vers un nouvel équilibre des rapports de force internationaux, quelles sont les perspectives de la puissance américaine ? Se gardant bien d’avoir la prétention de répondre de manière définitive à de telles questions, qui ouvrent la voie à un débat spéculatif et teinté d’idéologie, l’objet de cet ouvrage est de réfléchir à la puissance des États-Unis et de décrypter les mécanismes profonds de cette puissance.

Dans cette perspective, l’auteur adopte une grille de lecture géographique qui met en lumière l’ancrage local des ressorts de la puissance américaine. Cette approche permet de souligner, d’une part, l’imbrication entre les intérêts politiques et économiques, et, de l’autre, la dimension multi-scalaire des mécanismes de la puissance, qui ne sauraient donc être appréhendés qu’à travers l’échelon national.

Frédéric Leriche est géographe, professeur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) et membre du Centre d’études sur la mondialisation, les conflits, les territoires et les vulnérabilités (CEMOTEV – EA 4457). Spécialiste des États-Unis, il conduit en particulier des recherches sur la géographie économique des villes de Californie.

Master Amériques à Toulouse

L’Université de Toulouse II-Le Mirail propose à la rentrée 2009-2010 une nouvelle formation : la spécialité « Etudes sur les Amériques » dans le Master mention « Cultures et Sociétés ». Cette formation pluridisciplinaire proposée par l’IPEALT (Institut Pluridisciplinaire pour les Études sur l’Amérique Latine à Toulouse) est adossée à l’Insitut des Amériques. Il débouche sur un Master2 Recherche (E.S.C.Am. : Espaces, Sociétés, Cultures des Amériques) et sur un Master 2 Professionnel (I.P.A.L. : Ingénierie de Projets avec l’Amérique Latine).

http://w3.ipealt.univ-tlse2.fr/index.htm