Archives par étiquette : Mexique

Paco Ignacio Taibo II à Toulouse

Le département d’Etudes Hispaniques et Hispano-américaines, l’IRIEC, l’IPEAT et le laboratoire FRAMESPA (Université Toulouse 2-Le Mirail) ont accueilli le grand écrivain mexicain Paco Ignacio Taibo II. Cet événement a lieu dans le cadre du IIIe festival international des littératures policières qui se tient à Toulouse les 7, 8 et 9 octobre 2011. En savoir plus

 

 

 

 

Les relations franco-mexicaines dans les sciences sociales

Journée d’Etudes Franco Mexicaine : « Les relations franco-mexicaines dans les sciences sociales : approches, échanges, bilan et perspectives »

 

vendredi 9 décembre 2011
IEP de Toulouse 

Pour tout renseignement et complément d’information contacter : Sandra Vera-Zambrano

Présentation JEtudes

 

Circulation de modèles dans l’espace Atlantique

Circulation de modèles dans l’espace Atlantique: Quelles influences réciproques ? Séance: Les innovations comme modèle dans la façon d’habiter et de produire

Jeudi 26 mai 2011 (10h-13h)
Salle à confirmer – Maison de la Recherche, Université Toulouse-Le Mirail

Intervenants:

  1. Edna Hernandez, Docteur Université Paris-Est Marne la Vallée, IFU-Lab’Urba. L’appropriation locale des modèles d’aménagement ?Mise en lumière des espaces publics à Lyon et à San Luis Potosi (Mexique).
  2. Julie Tisseron, Doctorante en géographie aménagement, Université Toulouse le Mirail, laboratoire LISST-CIEU. Actions communautaires et innovation sociale: le cas du Québec

Comité d’organisation :

Claudia-Xiména Lopez-Rieux
Zélie Navarro-Andraud

SCRIPT: Tierra bajo agua

L’association ATRIA vous invite à la seconde séance de SCRIPT (Sciences Recherche Image Pluridisciplinaire à Toulouse), De la recherche de l’image à l’image en Amérique latine. « Tierra bajo agua », un film de Julie Morales sur les suites de l’ouragan Stan au Mexique, en présence de la réalisatrice et de Grégory Mouret comme discutant.

Projection, débat et pot convivial, Mardi 29 mars, 19h30, à l’ESAV (56 rue du Taur, Toulouse). Entrée gratuite

Plus d’informations sur http://www.atria-amdoc.org/

Staging american mobility

Le laboratoire CAS (Cultures Anglo-Saxonnes) organise un colloque international sur « Staging american mobility » les 24 et 25 mars 2011 prochains à l’Université de Toulouse 2- le Mirail , Maison de la Recherche. (salle D31)

Contact : emeline.jouve@gmail.com

PROGRAMME

AFFICHE

Jornada México, Ilustración y modernidad : un imaginario de larga duración (1810-2010)

La Jornada México sera l’occasion d’accueillir les deux collègues de la Chaire Mexique (IPEALT) ainsi que cinq collègues de l’Université de Toulouse-Le Mirail. Elle aura lieu le vendredi 10 décembre, de 9h à 17h, à l’Université Paul Sabatier (salle Emma CHENU, bâtiment de l’administration centrale, près de la sortie du métro Paul Sabatier ligne B).

Programme (interventions en français et en espagnol)

9h00 : Accueil et ouverture par Mariano TORRES (Benemérita Universidad Autónoma de Puebla) et Modesta SUAREZ (Université de Toulouse-Le Mirail).

9h15 : Patrick LESBRE (Université de Toulouse-Le Mirail) Récupération du passé préhispanique par Carlos M. Bustamante en 1826: Tezcoco et Nezahualcoyotl.

9h45 : Marcela TERRAZAS (Universidad Nacional Autónoma de México) ¿Alianza desinteresada? : mexicanos y norteamericanos en la Independencia de México.

10h15 : Ève BANTMAN (Université de Toulouse-Le Mirail) Deux siècles d’anti-américanisme au Mexique.

10h45 : Débat.

11h15 : Pause.

11h30 : El Grito de dolor…es : courts-métrages du collectif mexicain Circo Volador présentés par Jerónimo DIAZ (Université de Toulouse-Le Mirail), suivis d’un débat.

12h30 : Repas.

14h00 : Marion GAUTREAU (Université de Toulouse-Le Mirail) : México : fotografía y revolución. ¿Un punto y aparte?

14h30 : Mariano TORRES (Benemérita Universidad Autónoma de Puebla) : La Revolución Mexicana: la reivindicación engañosa.

15h00 : Débat.

15h30 : Projection du film Viva Zapata ! d’Elia Kazan (1952).

Affiche_Jornada Mexico

Association Franco Mexicaine d’Aquitaine

AFMA : Association Franco Mexicaine d’Aquitaine

L’ AFMA existe depuis 10 ans déjà. Leur objectif est bien sûr de promouvoir l’amitié entre les deux pays, mais aussi de se retrouver ensemble à Bordeaux pour les fêtes traditionnelles, ainsi que pour aider les mexicains qui arrivent dans cette ville.

http://www.afma-bx.org

Carmen Alcocer, Président tél. 05.56.68.00.53 / Tatiana Garnett, secrétaire  tél. 05 56 94 65 48

afma.bx@gmail.com

Colloque international Mexique

Colloque international : Mexique 1810-1910 : d’une rupture à l’autre ? ETOILL (Etudes occitanes, ibériques, latino-américaines et lusophones) Université Montpellier III. 1 – 12 mars 2010 à Montpellier.

Comité scientifique : Laurent Aubague, Karim Benmiloud, Paola Domingo, Jean Franco, Alba Lara-Alengrin, Hélène Vignaux. Contacts : Alba Lara-Alengrin et   Karim BENMILOUD

Le 16 septembre 1810 Miguel Hidalgo appelle la population à se soulever contre le joug espagnol et ouvre ainsi le processus d’Indépendance du Mexique. Le 5 octobre 1910, alors que la nation célèbre le Premier Centenaire de son Indépendance, Francisco I. Madero appelle ses concitoyens à prendre les armes contre la dictature de Porfirio Díaz et marque ainsi le début de la Révolution Mexicaine.

A tout juste un siècle d’intervalle, Indépendance et Révolution signifient toutes deux une volonté de rompre avec l’ordre établi (système colonial en 1810, « caudillisme » et autoritarisme en 1910), faisant naître ainsi de nouvelles espérances, de nouvelles utopies, de nouvelles visions du monde, exprimées à travers l’engagement des populations, l’effervescence politique, les manifestations artistiques ou bien encore la production littéraire… On peut cependant s’interroger sur l’ampleur des transformations que ces deux bouleversements majeurs étaient censés apporter.

Le recul historique nous permet de constater que les pères fondateurs ont essayé de mettre en place des gouvernements et des institutions qui ont mis plusieurs décennies à constituer des nouveaux systèmes politiques et économiques et à former des citoyens ad hoc. De même, la Révolution a introduit un état laïc dans une société croyante, une législation du travail avancée dans un pays quasi rural et une réforme agraire dans un système oligarchique. En fait, dans les deux siècles qui se sont écoulés depuis le Grito de Dolores, le Mexique n’a connu de stabilité politique que lorsqu’il a trouvé des simulacres démocratiques comme pendant les trente-quatre ans de Porfiriato et les quatre-vingts ans de gouvernements « révolutionnaires ».

Ces multiples contradictions et les débats qui en découlent abondent également dans le domaine de la culture et des arts : le Roman de la Révolution est-il révolutionnaire ? Les muralistes sont-ils des avant-gardistes ou des propagandistes ?…

L’objectif de ce colloque consiste à analyser dans quelle mesure Indépendance et Révolution ont constitué une rupture dans l’Histoire du Mexique, non seulement d’un point de vue politique, économique ou social, mais également à travers les prismes artistique et littéraire.

Source Françoise Roujean, IHEAL, Gazette du 28.

Mapa al aire

Ce blog, en espagnol, a pour objectif de débattre sur l’évolution des centres historiques ou espaces urbains et ses implications sur la population au Mexique (commerce ambulant, processus de « gentrification » ou « embourgeoisement » du centre historique…etc). http://mapa-al-aire.saltoscuanticos.org/

François Chevalier

Sur les traces d’un mexicaniste français :constitution et analyse du fonds François Chevalier / Véronique Hébrard (dir.).– [Paris] : Ed. Karthala, 2005.- 328 p. ISBN 2-84586-706-9

Repenser le parcours d’un chercheur à partir de sa bibliothèque et de ses archives, c’est opérer une plongée dans les différentes dynamiques qui ont traversé les sciences sociales relatives à l’Amérique latine au cours du siècle passé. C’est aussi s’interroger sur la démarche d’un historien dans différents champs et terrains de recherche. Par la médiation de celui-ci, de ses livres, de ses archives et de ses papiers personnels, on découvre la logique des écoles et la façon dont se fait la recherche dans une période et dans un contexte donnés. Cet ouvrage novateur, fruit d’un travail d’équipe, se propose à partir des matériaux réunis par François Chevalier de mettre en valeur l’action de ce grand historien du Mexique et d’ouvrir des pistes pour la sauvegarde et le traitement des archives de chercheurs. Pour ce faire, trois axes ont été privilégiés : François Chevalier, archiviste et créateur de patrimoine ; L’œil et la plume : reconstitution d’un parcours ; François Chevalier, médiateur scientifique et culturel. Ils sont précédés d’une première partie, plus large, sur les fonds de chercheurs et les échanges scientifiques avec l’Amérique latine. Enfin, des annexes présentent les inventaires des fonds consultables, des documents d’archives et un cahier de photographies qui rend compte à la fois de la démarche adoptée et du type de clichés réalisés par François Chevalier. Véronique Hébrard, spécialiste de l’histoire politique du Venezuela au XIXème, a consacré ses dernières recherches aux relations guerres et société et à la mise en valeur du patrimoine américaniste.

Disponible en ligne sur Google books