Archives par étiquette : thèse

Thèse : poésie mexicaine

Soutenance de thèse de doctorat, Université de Toulouse – École Doctorale TESC – FRAMESPA.

Jean-Paul Pizarro-de Trenqualye : Une modernité baroque : de José Gorostiza à Sor Juana Inés de la Cruz, dirigée par Modesta Suárez, Enseignant-Chercheur, laboratoire FRAMESPA et Département d’Etudes Ibériques et Ibéro-américaines.

Vendredi 2 décembre 2011 – 9h30
Salle Mérimée – Département d’Etudes Ibériques et Ibéro-américaines, Université de Toulouse 2- Le Mirail.

Les membres du jury sont :
Gérard Borras, Professeur des Universités, Université de Rennes 2
Catherine Heymann, Professeur des Universités, Université de Toulouse-Le Mirail
Fernando Moreno, Professeur des Universités, Université de Poitiers
Modesta Suárez, Professeur des Universités, Université de Toulouse-Le Mirail

De la maternité en milieu populaire à Recife

Avis de soutenance de thèse en sociologie : Alfonsina Faya Robles, doctorante du LISST-CERS, soutiendra sa thèse intitulée :

« De la maternité en milieu populaire à Recife. Enjeux et arrangements entre dispositif de régulation et expérience sociale ».

 

Samedi 2 juillet 2011,14h00, Maison de la Recherche (salle D 29)
Université Toulouse 2 Le-Mirail

 

 

 

 

 

Résumé:

La thèse analyse la construction de l’expérience maternelle chez des femmes de milieu populaire urbain dans le Nordeste brésilien. Au Brésil, société traversée par de fortes asymétries sociales, et suivant en même temps des processus démocratiques, l’expérience de la maternité en milieu populaire se façonne de plus en plus à travers les dispositifs de santé publique. Les objectifs sanitaires de l’État brésilien se traduisent par une assignation et une sollicitation de ces femmes à accomplir un rôle maternel sanitarisé. Non seulement le système public de santé s’étend mais il change aussi ses modes de régulation, produisant des changements dans les relations familiales et dans la relation de filiation. Cette extension entraîne également une reconfiguration du rapport au pouvoir et des modes de subjectivation de l’expérience. Par une analyse de données issues d’un travail ethnographique, il s’agit de reconstituer les diverses logiques sociales à l??uvre lorsqu’une femme de milieu populaire à Recife est « mère », ou est en train de le devenir. En suivant la temporalité de l’expérience de la maternité, réduite ici aux moments de la grossesse, de l’accouchement et du post-accouchement cette étude met en évidence les différents arrangements entre les femmes et les régulations du dispositif de santé.

La visée de la thèse est double : décrire les changements des relations familiales de milieu populaire au Brésil dans ce contexte d’extension des régulations ainsi que proposer un renouvellement interprétatif de ces changements par la mise en relation des notions d’expérience et de dispositif.

Le jury sera composé de : François DUBET, professeur à l’Université Victor Segalen – Bordeaux 2 et directeur d’études à l’EHESS (examinateur). Agnès FINE, professeure à l’Université Toulouse 2  et directrice d’études à l’EHESS (examinatrice). Danilo MARTUCCELLI, professeur à l’Université René Descartes- Paris V (Rapporteur). Dominique MEMMI, directrice de recherches au CNRS (examinatrice). Russell Parry SCOTT, professeur à l’Université Fédérale de Pernambouc, Brésil (Rapporteur). Angelina PERALVA, professeure à l’Université de Toulouse 2 (directrice de thèse).

Religion et imaginaire politique aux Etats-Unis

Le prix de thèse 2011 de la MSHS de Toulouse a été attribué à  Ariane Zambiras, pour sa thèse en sociologie intitulée «La politique inspirée: religion et imaginaire politique aux Etats-Unis», soutenue en 2010 à l’EHESS (Paris).

Membre du Laboratoire des Sciences Sociales du Politique (LaSSP) de l’Institut d’Études Politiques (IEP) de Toulouse, Ariane Zambiras est actuellement « chercheur invité » à l’Université de Californie Berkeley (Bourse Fulbright).
La lauréate a reçu son prix le vendredi 10 juin à la Maison de la Recherche.

Soutenance thèse

« Prostitution et prostituées à San José (Costa Rica), 1870-1930. Représentations sociales et processus de marginalisation«  Marion Giraldou Gonzalez-Portales, doctorante, FRAMESPA (Equipe 5 « Lien social , solidarité, conflits »), Université ToulouseII-Le Mirail.

La soutenance se déroulera le samedi 23 janvier 2010 (salle D29 de la Maison de la Recherche) à l’Université Toulouse II-Le Mirail (5 allées Antonio Machado – Métro: Ligne A – Mirail Université) à partir de 14h30.

Le jury de soutenance sera composé de:

M. Jean-Louis GUEREÑA (Professeur des Universités, Université de Tours)
Mme. María Victoria LÓPEZ CORDÓN (Professeur des Universités, Universidad Complutense de Madrid)
M. Michel BERTRAND (Professeur des Universités, Université de Toulouse)
M. Juan José MARÍN HERNÁNDEZ (Professeur des Universités, Université du Costa Rica)

Vous êtes cordialement invités au pot amical qui suivra la soutenance

Carte-Invitation

Plan campus UTM

Source : Marion Giraldou Gonzalez-Portales